TitiMagNews

Le peuple congolais civilisé, c'est NOUS !

El Sas, l’assoiffé de pouvoir d’Oyo.

Le sieur Sasssou Denis alias monsieur 8%, doit quitter seulement car, il est inutile pour le Congo-Brazzaville, point barre.

Ce n’est que la vérité !

Au regard des récents événements et/ou de ceux en cours au Congo-Brazzaville (hold-up électoral, arrestations arbitraires des opposants, actes de barbaries et tortures des populations civiles, bombardements aveugles des villages du Pool, etc.) qui du pasteur Ntumi et de Sassou est véritablement un homme de PAIX prouvé, même par la parole ?

À mon avis, c’est Tâ Ntumi…

Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à écouter les interventions ci-dessous des deux protagonistes pour comprendre que le nuisible, le monstre noir, le mauvais, le cynique… n’est pas celui que l’on veut nous présenter comme tel à coup de propagande bête et stérile qui coûte excessivement cher au contribuable congolais.

Sassou se bat contre un peuple qui ne l’aime pas, c’est gênant.

Le Congo-Brazzaville et son armée de branleurs dénommée Forces Aveugles Corrompus (FAC), quel gâchis !
 
Le pays se meurt par la faute d’un mec limité et égocentrique à la fois, un véritable ngaya, personne ne bouge pour dire stop, même pas la communauté internationale…
 
Sassou doit « quitter point barre ».

IN-MEMORIUM !

Le 15 février 2017, je venais de perdre un frère et ami à l’hôpital de Brazzaville (Congo) des suites d’un malaise cardiaque à tout juste 52 ans…

Le bien nommé Roch Auguste KOLELA alias Pavis, c’est de lui qu’il s’agit, a été inhumé le vendredi 24 février 2017 au cimetière privé de « Ma Campagne » au sud de Brazzaville.

Cela est très dur pour moi car, entre ce frère et moi, les relations étaient excellentes, empruntes d’une chaleur humaine fort appréciable et plus est, très démocratique.

En effet, Pavis et moi, nous nous disions les choses sans fioritures si le besoin s’en faisait sentir… ça semblait tendu parfois, mais cela était sans conséquence dans notre relation, notre amitié, notre vivre ensemble.

Pas de confusion à faire, mon Roch est le fils du défunt Nestor KOLELA, un ancien cadre à la Mairie de Brazzaville de la belle époque… d’où d’ailleurs son sobriquet à succès « Dianguela ».

Roch, outre mes larmes, j’ai fait ce que tu aimais chez moi : prendre le micro et dire ce qu’il y avait à dire par rapport à telle ou telle situation.

En cet instant, je peux me permettre de dire, mission accomplie en rapport avec ta disparition tragique… à toi d’apprécier là-haut.

Que ton âme repose en paix frangin !

Page 1 sur 17

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

Aller à la barre d’outils