Tu vas nous manquer cher Didier Baretto…

Au nom des enfants du camp 15 août (le vrai), je présente mes remerciements et mes félicitations à tous ceux et celles qui se sont impliqués à fond, avec le plus grand sérieux, à la réussite de l’hommage rendu à notre frère, ami, fils, pote, chouchou, camarade, collègue… Didier Ludovic Makouzou, dans la région parisienne.

Vous savez, nous sommes une grande famille, préservons-là.

Dieu est AMOUR !